Antoine de Saint-Exupéry, croquis pour Le Petit Prince. The Morgan Library & Museum, New York, © Estate of Antoine de Saint-Exupéry. Photo : Graham S. Haber, 2013.

Des esquisses du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry retrouvées en Suisse

Des croquis préliminaires du Petit Prince, chef-d’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry, ont été retrouvés entreposés dans le nord de la Suisse, a annoncé le journal local Landbote.

Ces dessins ont été achetés aux enchères en 1986 à Bevaix par le grand collectionneur Bruno Stefanini, magnat de l’immobilier décédé en décembre dernier.

Bruno Stefanini, qui est l’un des plus grands collectionneurs suisse, avait rassemblé des dizaines de milliers d’œuvres avant sa mort et confia à la Fondation culturelle de Winterthour le soin de gérer sa collection.

Elisabeth Grossmann, curatrice de la fondation, a déclaré que les croquis avaient été retrouvés en bon état dans un classeur avec d’autres œuvres dans le bâtiment de Winterthour.

Les croquis sont liés au Petit Prince et incluent un dessin du Petit Prince parlant à un renard, le buveur assis sur sa planète et le dessin emblématique d’un boa constrictor qui digère un éléphant.

Antoine de Saint-Exupéry, croquis pour Le Petit Prince. The Morgan Library & Museum, New York, © Estate of Antoine de Saint-Exupéry. Photo : Graham S. Haber, 2013.

Elisabeth Grossmann a précisé que la fondation contacterait la Morgan Library de New York, où sont conservés les croquis originaux de Saint-Exupery, pour les informer de la découverte.

Mais le carton réservait deux autres surprises : un poème illustré d’un petit dessin ainsi qu’une lettre d’amour à Consuelo, la femme de l’auteur.

Saint-Exupéry, qui vécut en Suisse de 1915 à 1917, rejoint les États-Unis après l’occupation allemande de la France et c’est lors de son exil en 1942 qu’il écrit son célèbre Petit Prince. Publié pour la première fois en 1943, Le Petit Prince s’est vendu à 145 millions d’exemplaires dans le monde entier et a été traduit en 270 langues.

L’auteur, alors pilote de raid, disparaît mystérieusement au-dessus de la Méditerranée le 31 juillet 1944, peu après son départ pour une mission. Bien qu’il existe de nombreuses hypothèses sur sa disparition, les circonstances de sa mort restent encore aujourd’hui sans aucune certitude.


J. M. Sultan
J. M. Sultan
Publié le
Actualités Dessins