Antoine-Laurent Castellan, Etude de nuages, 1815. © Musée Fabre, Montpellier Méditerranée Métropole, photo Frédéric Jaulmes.

Génération en Révolution – Dessins français du musée Fabre, 1770-1815

Du 16 mars au 14 juillet 2019, le musée Cognacq-Jay explore les choix d’une génération d’artistes qui eurent trente ans pendant la Révolution française.

Le système artistique dans lequel ils évoluaient jusqu’alors est totalement bouleversé. Comment s’adaptent-ils ? Quelques sont leurs prises de position et leurs stratégies ? Les artistes sont amenés à repenser profondément leur pratique, leurs débouchés, mais encore les sujets traités ou les orientations stylistiques, entre néoclassicisme et préromantisme. Support intime par excellence, le dessin reflète la richesse et la diversité de cette période charnière.

L’exposition réunit une sélection de 80 dessins exceptionnels, issus de la collection du musée Fabre de Montpellier. Cet ensemble unique, qui témoigne de cette accélération de l’Histoire, prélude à la modernité, est présenté pour la première fois à Paris.

Les décennies qui marquent le passage du XVIIIe au XIXe siècles constituent une période de bouleversements politiques, économiques et sociaux majeurs. Le monde des arts est lui aussi métamorphosé : les commandes royales disparaissent, les Académies sont supprimées, les grands chantiers annulés.

L’exposition, élaborée avec le musée Fabre de Montpellier, rend compte du renouvellement des pratiques, des formes, des sujets et des sensibilités, issu de ces bouleversements. Tandis que la naissance d’un idéal patriotique et républicain incite des artistes à puiser dans l’Histoire antique, les représentations de scènes intimes et pittoresques connaissent aussi un essor sans précédent.

Centrée sur le dessin, l’exposition présente un corpus de près d’une centaine de feuilles remarquables, réunies pour la plupart par l’un des élèves préférés de David, le peintre François-Xavier Fabre, également collectionneur, expert et marchand. L’ensemble légué par l’artiste à sa ville natale le noyau fondateur du cabinet des arts graphiques du musée Fabre. Autour de la personnalité de Fabre sont réunis les plus grands artistes de l’époque : David, Girodet, Vien, Fragonard ou encore Prud’hon.