Lexique

Ce lexique, sans avoir la prétention d’être exhaustif, offre un ensemble de mots indispensables pour comprendre certains termes techniques couramment utilisés dans nos articles, cartels et catalogues de vente.

 

Sommaire

 

Lexique lié aux lettres

Autographe : Écrit de la main même de l’auteur.

Babillarde : Dans le style argotique, une lettre.
Bafouille :
voir Babillarde.
Billet :
Courte lettre.
Bleu : Un télégramme ou pneumatique (défini par la couleur du papier).
Bref : Lettre officielle émanant d’un roi, d’un empereur, du pape ou de la Pénitencerie.
Bulle : Sceau de forme ronde attaché au parchemin d’un acte officiel, pour l’authentifier.
Bulle (pontificale) : Décret du pape sur des matières importantes, plus développé que le bref.

Cachet (postal) : Marque apposée par le bureau de Poste indiquant le lieu et le jour d’expédition.
Carré : Format d’une lettre dont les côtés ont environ la même dimension.
Carte : Feuille rectangulaire de carton léger, d’un format réglementé, dont une face est réservée à la correspondance et l’autre à l’adresse du destinataire.
Contreseing : Seconde signature qui valide une première signature.
Correspondance :
 Échange de lettres.

Dédicace : Formule manuscrite qu’un auteur appose en hommage à quelqu’un sur la première page d’un livre, sur une photographie etc.

Encyclique : Lettre circulaire, qui est destinée à circuler dans un milieu donné pour transmettre un message.
Épître : Dans l’Antiquité, une lettre. C’est aussi le nom donné dans le Nouveau Testament aux lettres adressées, principalement par saint Paul, aux premières communautés chrétiennes.

Filigrane  : Dessin, symbole ou texte permettant d’identifier le fabricant ou la qualité du papier et qui apparaît lorsqu’on l’examine par transparence.

Griffe : Signature, empreinte, marque personnelle portée sur un objet, une marchandise pour en authentifier l’origine.

Missive : Une lettre.
Monogramme : Marque, ou signature abrégée, que certains artistes apposent au bas de leurs œuvres.

Oblong : Se dit d’une lettre dont le format est plus long que large, c’est-à-dire rédigée dans le sens du côté le plus long.

Paraphe : 1. Marque faite d’un ou plusieurs traits, que l’on ajoute à sa signature pour l’orner ou en rendre l’imitation plus difficile. 2. Signature simplifiée, souvent réduite aux seules initiales, que l’on porte en marge d’un texte pour en approuver les corrections.
Pli :
 Feuille de papier pliée et cachetée.
Pneumatique : Message que l’on transmettant grâce au tube pneumatique.
Poulet : Billet doux, petit mot.

Seing : Signature apposée au bas d’une lettre ou d’un document par celui qui veut attester la validité, l’authenticité de son contenu.

Télégramme : Dépêche transmise par le télégraphe ou par le téléphone.

 

Lexique lié aux manuscrits

Antiphonaire : Livre liturgique qui contient, avec les antiennes, l’ensemble des parties chantées de l’office avec leur notation en plain-chant.

Bréviaire : Livre liturgique contenant l’ensemble des prières que les prêtres, les religieux de l’Église catholique ont l’obligation de dire chaque jour.

Enluminure : Ornements, miniatures illustrant les manuscrits.

Incunable : Ouvrage qui date des premiers temps de l’imprimerie (avant 1500). Il ne s’agit donc pas d’un manuscrit mais d’un livre imprimé.
Initiale (historiée) :
Initiale peinte comportant une scène ou un personnage figurant dans le texte.
Initiale (ornée) : Initiale peinte comportant des motifs géométriques, végétaux ou animaliers.
Initiale (champie) : Initiale peinte, dorée sur fond peint, souvent en deux couleurs, et rehaussée de motifs filiformes blanc ou orange.
Initiale (armoriée) : Initiale ornée des armoiries du propriétaire.
Initiale (partie ou puzzle) : Initiale à l’encre, le corps de la lettre est divisé par un filet de parchemin laissé sans encre.
Initiale (filigranée) : Initiale à l’encre, les filigranes sont réalisés dans une couleur différente de la lettre. Le corps de la lettre est exécuté en aplat d’une seule teinte.
Initiale (cadelée) : Initiale à l’encre, réalisée dans la même encre que pour le texte courant. Elles sont constituées par des entrelacs jouant sur les peins et les déliés qui prolongent les lettres.
Initiale (simple) : Simple initiale à l’encre composées en aplat sans ornements.

Livre (d’heures) : Livre liturgique destiné aux fidèles catholiques laïcs — à la différence du bréviaire, destiné aux clercs — et permettant de suivre la liturgie des Heures (prière quotidienne chrétienne, répartie en plusieurs moments de la journée).

Miniature : Lettre ornée, tracée à l’origine au minium, formant l’en-tête des chapitres d’un manuscrit. Il peut également s’agir d’une peinture de petite dimension illustrant un manuscrit.

Psautier : Recueil des psaumes formant l’un des livres de la Bible hébraïque.

Tempera : Technique de peinture ancienne, utilisant comme agglutinant du blanc ou du jaune d’œuf ou parfois les deux mélangés.

 

Lexique lié aux dessins

Agglutinant : Substance qui s’ajoute à d’autres éléments comme liant. 
Anaglyphe :
 Ensemble de deux dessins de couleurs différentes qui donne l’impression d’une figure unique en relief lorsqu’on l’examine à l’aide de lunettes spéciales comportant deux verres de couleurs différentes correspondant à celles des dessins.
Aquarelle :
 Couleur légère obtenue par addition d’eau.
Arabesque :
 Entrelacs de lignes, de feuillages, de fleurs ou d’animaux stylisés.

Bistre : Matière colorante d’un brun grisâtre obtenue à partir de la suie.

Calque : Reproduction d’un dessin obtenue en calquant.
Carton : Dessin ou peinture, à dimension réelle, servant de modèle pour l’exécution d’une fresque, d’une mosaïque, d’une tapisserie ou d’un vitrail.
Croquis : Dessin sommaire, plan schématique. Voir, Esquisse, Ébauche.

Diagraphe : Instrument pourvu d’un point de mire et d’un curseur, qui sert à reproduire sur le papier les contours d’un objet.

Esquisse : Première étude d’une composition picturale indiquant les grandes lignes du projet et servant de base à son exécution définitive. Voir Ébauche.
Estompe : Petit rouleau pointu, fait de peau ou de papier cotonneux, dont on se sert pour étendre le crayon, le pastel ou le fusain d’un dessin.
Ébauche : Dessin réalisé pour préparer une œuvre projetée. Voir Esquisse.
Épure : Dessin ou trait exécuté sur un mur ou sur une surface horizontale, en grandeur réelle, pour guider la construction d’une partie d’un édifice ou l’assemblage d’une machine.

Fusain : Morceau du bois carbonisé du fusain d’Europe, dont on se sert pour dessiner.

Gouache : Préparation de consistance pâteuse, composée de couleurs délayées dans de l’eau mêlée de gomme ou de miel.

Kaolin : Argile friable, généralement de couleur blanche, utilisée en particulier dans la fabrication de la porcelaine.

Lavis : Manière d’exécuter un dessin avec de l’encre de Chine, du bistre, de la sépia ou toute autre substance colorante étendue d’eau.

Pastel : Poudre obtenue par le mélange, en proportions variables, de pigments pulvérisés avec de l’eau additionnée de savon, du talc, du kaolin, et agglutinée en petits bâtonnets.
Poncif : Dessin dont le tracé est percé de nombreux trous, et que l’on peut reproduire sur un support au moyen d’une ponce.

Sanguine : Famille de pigments de couleur rouge terre.
Sépia : Substance colorée, de teinte brune, extraite d’une poche de la seiche.

Treillis : Châssis divisé en plusieurs compartiments ou carreaux, qui sert à copier des tableaux que l’on veut porter à des dimensions plus grandes ou plus petites.

 

Une erreur ? Une suggestion ? Contactez-nous.

Sources